Et si on se déconnectait quelques instants des exigences de la vie quotidienne
pour s’offrir une parenthèse de détente et de reconnexion à Soi, à son état intérieur ?

Les bienfaits d’une pratique régulière de la méditation ne sont plus à démontrer : une dizaine de minutes par jour suffisent à améliorer considérablement le bien-être physique et mental de tout individu.

La méditation permet de mieux se connaître et d’apprendre ainsi à « agir au lieu de réagir » face aux situations de la vie de tous les jours.

En se reconnectant à l’instant présent et à nos sensations, tant positives que négatives selon notre état du moment, on apprend peu à peu à se détacher de l’emprise de nos émotions et de nos réactions automatiques afin de vivre pleinement, en toute conscience.

Il ne s’agit pas de « faire le vide » ou de « se couper du monde » mais bien au contraire, de se mettre à l’écoute de soi pour observer comment on se sent et comment on fonctionne.

C’est en prenant de la distance vis-à-vis de nos pensées, et en n’étant plus accaparé par leur flot incessant, que notre regard sur les évènements de la vie devient plus distancié, plus objectif et donc mieux adapté pour profiter de chaque instant.

La méditation peut parfois sembler abstraite voire compliquée mais en réalité c’est assez simple si on choisit de l’aborder comme une expérience personnelle et volontaire, sans en attendre de résultat immédiat, plutôt que de l’appréhender comme un challenge ou une obligation.

Notre mental étant par nature très actif, des milliers de pensées traversent notre esprit chaque jour sans que nous nous en rendions toujours compte.

Lorsqu’on médite, des pensées sont donc forcément présentes, c’est inévitable et c’est justement là que réside tout l’intérêt de la pratique.

En effet, c’est la prise de conscience de ces moments de distraction qui est intéressante : c’est quand on se rend compte que l’esprit s’échappe pour suivre nos pensées qu’on va justement s’employer à ne pas les suivre, à ne pas entrer dans la rumination.

Une formule de Christophe André* utilisée lors d’un atelier de méditation de pleine conscience illustre très bien cette réalité : « la distraction par les pensées est à la méditation ce que l’essoufflement est au jogging ».

Cela signifie bien que le processus de pensées, même involontaire, est tout à fait normal et intrinsèque à la méditation.

Ne vous découragez donc pas si vous vous sentez envahi de pensées lorsque vous essayez de méditer, cela vous donnera autant d’occasions de muscler votre capacité à vous en détacher 😉

L’idée n’est pas d’éviter les pensées ou de les empêcher d’arriver (c’est tout bonnement impossible !) mais plutôt de les accueillir telles qu’elles sont, de les observer avec recul et de les laisser repartir comme elles sont venues.

La respiration tient à ce titre une place fondamentale dans la pratique de la méditation, c’est même un de ses premiers supports.

En portant votre attention sur son rythme continu, lent et régulier, vous serez naturellement invité à vous poser, à ralentir et à vous concentrer sur son mouvement. C’est votre allié permanent, où que vous soyez, pour vous retrouver, apaiser votre esprit et débuter vos moments de méditation.

Comme le dit le proverbe, « c’est en forgeant que l’on devient forgeron » et cela s’applique très bien à la pratique de la méditation.

Comme dans l’introduction de toute nouvelle activité, plus votre pratique de la méditation sera régulière, plus il vous sera facile d’entrer dans cet état d’attention juste et d’y rester facilement malgré les distractions. Cela deviendra de plus en plus familier, un peu comme une seconde nature.

 

Informations pratiques

 

Durée et contenu d’une séance

Chaque séance dure 30 minutes ou 1 heure, selon votre souhait, et comprend :

– une relaxation

– une méditation thématique guidée

.

La pratique peut se faire en silence ou bien accompagnée de musique douce ou de sons agréables (bols tibétains, carillon…)

.

Tenue conseillée

–  vêtements confortables, qui ne serrent pas trop afin d’être à l’aise en position assise et allongée

– prévoir un plaid, une petite couverture ou un vêtement supplémentaire pour la relaxation car la détente et le relâchement du corps amènent son refroidissement

– 1 coussin/banc de méditation ou bien simplement de quoi s’asseoir (chaise, tabouret, fauteuil…)

– 1 tapis de sol ou de quoi s’allonger (si besoin pour la relaxation)

 

* Christophe André est médecin psychiatre, l’un des meilleurs spécialistes français de la psychologie des émotions. Il fait partie des premiers soignants à avoir introduit, en 2004, la méditation dans son travail thérapeutique. Il est enseignant dans les deux Diplômes Universitaires de Médecine (Strasbourg et Paris) consacrés à la pleine conscience dans le soin. Il est l’auteur de nombreux succès de librairies qui ont largement contribué à populariser l’intérêt de la méditation de pleine conscience (mindfulness) en France. (Source : rencontres-perspectives.fr)

venenatis, consequat. ut ante. Phasellus Sed pulvinar libero